Ben au Maroc

Ben au Maroc

vendredi, 15 janvier 2016 15:35

Ben a surfé au Maroc cet hiver et a étudié tous les spots du pays ! Qui a dit que les surfeurs ne partageaient pas ?

Où :  Au Maroc avec ses quelques 1 800 kms de côtes (3 600 si on compte le Sahara Occidental), très bien orientés pour recevoir les houles de l’Atlantique Nord et un nombre varié de vagues, du beach break au reef, en passant par des points break de grande qualité. Ce pays du Maghreb de part ses paysages, la culture et les croyances de sa population permet d’offrir un dépaysement total aux voyageurs qui le visitent. L’eau atteint 22°C l’été dans le Nord et le centre et descend à 16°C en hiver. Mais dans le Sud elle ne descendra jamais en dessous de 18°C, prévoyez une 3-2 c’est largement suffisant.

Spots : du printemps au début de l’Automne, il faut rester au Nord (entre Tanger et le Sud de Casablanca) car il y a de bonnes conditions le matin avant que le thermique soit de la partie. En revanche, l’hiver, les spots saturent souvent et les conditions sont donc plus difficiles. Au centre comme au Sud, l’été le vent souffle énormément et rend les spots beaucoup moins intéressants, alors à moins de faire du kitesurf, on oublie. La meilleur période pour ces 2 régions est la fin d’Automne et tout l’hiver car les houles sont plus consistantes. Ces zones vous offriront les meilleurs spots avec une diversité et une qualité de vagues tout le long de la côte que ce soit de Essaouira à Agadir ou même plus au Sud entre Tifnit et Dakhla. Ce n’est pas pour rien si à cette époque, on croise à l’eau des pros ou des teams au complet venus s’entrainer !!!


Taghazout, The place to be pour surfer au Maroc.

Au nord : il y a en a pour tous les goûts. Je vous conseille d’aller plutôt du côté de Mohamedia et Casablanca où vous pourrez trouver une grande quantité de spots, des beachbreaks comme des reefs et au Sud de Casa le spot Dar Bouazza offre une gauche de point break très sympa quand ça marche, ce qui fera plaisir aux goufis dans un pays ou les droites sont légion ! 

Au centre : Oualidia et Safi sont les 2 spots les plus connus sur la partie Nord, avec des beachbreaks pour débutants et niveaux plus confirmés, pour la première ville. Quant à Safi, la droite tubulaire (ne marche qu’à marée basse) qui arrive à la vitesse d’un avion est réservé aux experts, mais quelle vague ! Ensuite sur une bande de 150 km, vous trouverez selon moi la meilleure zone de surf au Maroc. En effet, hormis Essaouira qui est une grande baie que l’on conseillera plutôt aux débutants, Cap Sim, Sidi Kaouki, Tafedna, Imsouane et Tamri vous offriront des sessions de surf magiques. Ce sont à 90% des spots de reef avec encore peu de monde à l’eau et des vagues superbes. En se dirigeant vers Agadir, se trouve Taghazout, le haut lieu du surf au Maroc. Cap Sim avec le secret spot de « La grotte » permet de surfer des pointes qui marchent avec au moins 1,20 m de houle et un peu de période, mais des vagues longues et même parfois tubulaires. Ca marche mieux à mi-marée. Sidi Kaouki offre 4-5 spots de reef vraiment jolis et qui marchent à toutes les marées selon les spots et même avec peu de houle. En plus il y a un beach break sur la plage à côté du village pour les débutants. Le petit village de pêcheur de Tafadna est un peu dur à trouver mais la droite de Cap Tafadna, quand elle se met à marcher (demande là aussi un peu de houle) vous fera vivre des sessions inoubliables. Imsouane est un petit port de pêche avec une baie et des falaises qui la surplombe, le tout d’une rare beauté, la baie (ne marche qu’à marée basse) fera le bonheur des débutant quand il y a peu de swell et permettra aux accrocs de la glisse en style old school ou autres longboarder de rider des sections de plusieurs centaines de mètre quand ça marche. De l’autre côté plus orienté Ouest le spot de « Cathédrale » est un bon reef qui marche très souvent et peut devenir très costaud quand ça rentre. Un très bon beach break à Tamri à checker quand c’est flat de partout. Taghazout est « the place to be » pour le surf au Maroc avec pas moins de 10 spots de très grande classe et des pointes comme « Dracula », « Killer » ou « Anchor » connues dans le monde entier. Si vous n’êtes jamais allé surfer au Maroc, c’est donc à voir, mais les surfcamps ont poussé comme des champignons , ça construit beaucoup (gros projets touristiques en cours) et jusque sur la plage. Ajoutez des tarifs élevés du fait du grand nombre de touristes européens et les jours où il y a de bonnes vagues, on peut compter jusqu’à 50 personnes à l’eau !

Au sud :On s’approche du désert et les spots sont plus difficile d’accès, mais de très belles vagues sont à découvrir avec très peu de monde voir personne à l’eau ! En descendant depuis Agadir, je retiens les spots de Tifnit, Sidi Rbat, Aglou, Mirleft ou Legzira. Il y en a d’autre plus au Sud mais je ne les ai pas explorés, puisque je suis descendu directement à Dakhla, destination connue des kite-surfeurs dans le monde entier avec sa magnifique baie de 40 km de long. Peu de gens le savent, mais c’est un coin génial pour surfer. Une eau bleue azur, personne à l’eau et des points break qui valent quasiment ceux de Taghazout. Il faut ajouter à cela la magie d’être en plein milieu du Sahara Occidental avec tout le charme du désert. Les nombreux surfcamp de kite surf vous emmèneront surfer l’hiver. Même si 400 km au Sud, la frontière avec la Mauritanie est un endroit plutôt dangereux vous ne risquerez absolument rien à Dakhla, ville de militaires et pêcheurs.

Hébergement : De nombreux surfs camp se trouvent à Mohamedia, Taghazout ou Dakhla. C’est un bon choix pour les débutants. Les autres pourront trouver très facilement desu auberges sur la cote, même dans les petits villages comme Sidi Kaouki ou Aglou plus au sud. Pour 150 à 200 dh la nuit, vous aurez une chambre confortable décorée selon les coutumes locales. Dans les villes importantes, il y a des hôtels ou appartements à louer mais les prix se rapprochent de ceux de l’Europe et même si on y gagne en confort, le charme disparaît. Les plus aventureux d’entre vous pourrons partir en van, puisqu’il est assez facile de se poser où l’on veut et en cas de pépin, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider ou vous dépanner.

Restauration  : On peut manger pour 50-60 dh soit 5-6 € (comptez un peu plus dans les grandes villes) une cuisine dont on ne se lasse pas. Les petits déjeunés agrémentés de jus d’oranges fraichement pressés, de crêpes marocaines et de ce miel si savoureux, c’est un régal avant une bonne session de surf. Rien de mieux que de savourer le fameux thé à la menthe au retour d’une bonne journée de surf, en grignotant quelques pâtisseries marocaines souvent constituées de miel et d’amande.

Culture : Au Maroc, vous comprendrez le vrai sens du mot hospitalité. Vous êtes reçu comme un ami. Ce pays reste pauvre et avec les évènements internationaux récents, le tourisme est en crise ce qui risque de provoquer des répercutions sur toute l’économie. Mais la vie étant déjà peu chère, cette tendance permet de voyager pour un super tarif : idéal pour les petits budgets. La population est également très croyante (musulman) et il convient de respecter leur religion. Mais je tiens à rappeler que les gens sont tout à fait charmants et souriants et prennent le temps de vivre et de se parler entre eux. Ils apprécient beaucoup les étrangers. Le surf n’étant pas très développé, les locaux sont peu nombreux à l’eau mais il convient de les respecter au line-up.

Bonnes adresses :

Restaurants :
- A Imsouane, il faut aller manger à l’auberge DAR NAIMA, de loin les meilleurs tajines et couscous
- A Sidi Kabuki, c'est « CHEZ ISIKI » que vous mangerez le mieux
 
Surfcamp :
A Dakhla : OCEAN VAGABON
 
Hébergement :
- A Imsouane, l’auberge chez Assan (de loin la meilleure !)
- A Sidi Kabuki, vous serez très bien reçu à l’auberge DAR BOUJEDAA (Mohammed fait aussi de très bon Tajines) !

Pour continuer à suivre Ben dans son year round surf trip retrouvez le sur FB Travel4surf

Informations supplémentaires

  • Balise Title: Surf trip Maroc Ben hiver 2015